postheadericon Edito

Journée mondiale du migrant et du réfugié

Le 15 janvier, l’Eglise universelle célèbre la 103ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié pour laquelle le Pape François a choisi comme thème de réflexion et de prière : « Mineurs migrants, vulnérables et sans voix».

En attirant notre regard sur les plus jeunes, enfants et adolescents, le Pape nous invite à être attentifs à ceux qui sont une promesse d’avenir, aussi bien pour leurs parents–lorsque ceux-ci les accompagnent–que pour notre société dans laquelle nombreux sont ceux qui grandiront et feront leur vie.

Cette journée est pour chaque paroisse, chaque communauté l’occasion de vivre la rencontre avec nos frères et soeurs venus d’ailleurs : opportunité pour proposer un repas, un temps de rencontre et de partage.

Invitation à prier pour les migrants et les réfugiés et à célébrer ensemble l’Eucharistie.

Occasion plus particulièrement cette année, 1 an après l’appel du Pape relayé par notre Evêque et largement mis en oeuvre dans notre diocèse, de mettre en lumière et de porter dans la prière toutes nos initiatives en faveur des migrants et des réfugiés et de rendre grâce.

Extrait du message du Pape François pour cette journée : C’est pourquoi, à l’occasion de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, je tiens à attirer l’attention sur la réalité des migrants mineurs, en particulier ceux qui sont seuls, en demandant à chacun de prendre soin des enfants qui sont trois fois sans défense, parce que mineurs, parce qu’étrangers et parce que sans défense, quand, pour diverses raisons, ils sont forcés à vivre loin de leur terre d’origine et séparés de l’affection de leurs proches. Les migrations, aujourd’hui, ne sont pas un phénomène limité à certaines régions de la planète, mais touchent tous les continents et prennent toujours plus les dimensions d’une question mondiale dramatique. Il ne s’agit pas uniquement de personnes à la recherche d’un travail digne ou de meilleures conditions de vie, mais aussi d’hommes et de femmes, de personnes âgées et d’enfants qui sont contraints d’abandonner leurs maisons avec l’espérance de se sauver et de trouver ailleurs paix et sécurité. Ce sont les mineurs qui paient en premier lieu le prix élevé de l’immigration, provoquée presque toujours par la violence, la misère et par les conditions environnementales.

Contact
10 place de l'Eglise
78110 Le Vésinet
Tél. 01 39 76 52 03
fax : 01 39 76 62 72

P. Nicolas Lelégard, curé
Dominique de la Vallée Poussin, diacre