postheadericon Edito

Le père de la Miséricorde

Nous connaissons bien cette parabole que nous recevons en ce 4ème dimanche de carême. Suivant le moment de notre vie, nous pouvons nous associer à l’un ou l’autre de ces personnages que Jésus nous présente.

Le fils aîné représente le Peuple d’Israël qui a toujours été avec Dieu, bénéficiant de sa présence matérielle au milieu de lui dans le Temple de Jérusalem : véritable trône de Dieu depuis sa construction par le roi Salomon. Le pèlerinage au Temple était nécessaire au moins une fois par an et à l’occasion d’événements particuliers comme les naissances.

Le plus jeune fils représente ceux qui ont voulu vivre par leurs propres moyens, sans Dieu : ils ont dépensé leur vie, allant se prostituer avec de faux dieux qui leur ont pris tout ce qu’ils avaient d’aspiration vers le transcendant et ont laissé leurs âmes affamées de spiritualité.

Le retour du fils, dans la parabole, apparaît comme peu glorieux : il ne revient que parce qu’il a faim et non par amour de son père, il revient par intérêt !

Puis, nous avons ce père… qui accepte et qui attend ! Ce père est bien sûr, dans la bouche de Jésus, l’image de son Père tout-puissant.

En cette année de la miséricorde, nous pouvons garder devant les yeux ces mains et ces bras ouverts de notre Dieu. Il est tout prêt à nous prendre sur son coeur et à nous relever de toutes nos erreurs et péchés. Prions, les uns pour les autres, pour qu’en ce temps béni qu’est le carême, nous soyons attentifs, dans nos vies, à tous ces gestes de Miséricorde que nous pouvons poser.

Père Nicolas Lelégard, curé

Contact
10 place de l'Eglise
78110 Le Vésinet
Tél. 01 39 76 52 03
fax : 01 39 76 62 72

P. Nicolas Lelégard, curé
Dominique de la Vallée Poussin, diacre