postheadericon Edito

« Ma royauté n’est pas de ce monde. »

En cette fin de l’année liturgique, nous célébrons le Christ Roi de l’Univers. Jésus est roi mais non pas d’une manière humaine mais d’une manière plus profonde. Et c’est Jésus en croix qu’il nous est donné de contempler en ce dimanche. L’Evangile nous montre comment Jésus est devenu Roi. Il l’est devenu par sa croix, c’est-à-dire par la souffrance qu’il a acceptée pour sauver les hommes.

Jésus refuse de se sauver lui-même et accepte plutôt de se perdre, de souffrir et de mourir pour le salut du monde car cela est nécessaire afin de libérer l’homme du mal qui est profondément enraciné dans son cœur. Il ne peut accomplir un telle œuvre sans souffrance, sans accepter de souffrir en expiation des péchés.

Un des malfaiteurs, que l’on appelle le Bon Larron, va faire cette demande à Jésus : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton règne. » Il est probable que ce malfaiteur n’a qu’une idée obscure de la nature exacte du Royaume du Christ mais il a l’illumination de la foi. Il se confie alors à Jésus alors que Celui-ci semble totalement impuissant. Il se confie à Jésus alors qu’il entre dans son Royaume.

Jésus lui répond : « Amen, je te le déclare : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis. »Jésus manifeste ainsi son pouvoir royal. Il est roi car il nous conduit au paradis, à la communion avec Dieu. C’est pour cette raison qu’à la fin de l’Evangile de Matthieu, le Ressuscité peut proclamer : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. » (Mt, 28,18b)

Par la croix, le Christ a remporté la victoire complète sur le mal et sur la mort, il a reçu tout pouvoir sur le ciel et sur la terre. Il est vraiment le Roi de l’univers, celui qui guide l’Histoire. La Royauté du Christ ne se manifeste pas de manière visible, elle est mystérieuse. Le pouvoir du Christ qui est bien réel, ne s’exerce pas dans la violence, par la contrainte externe, mais par son influence sur les cœurs et par là, sur toute l’Histoire.

                Nous devons être pleinement convaincus de la puissance du pouvoir royal du Christ et savoir qu’avec lui nous pouvons dépasser tous les obstacles pour réussir notre vie. Ainsi, nous ne la réussirons pas à la manière humaine mais nous aurons, d’une manière plus profonde et efficace, la joie éternelle.

                                                                                                                                                                                                                                                                          Cardinal Albert Vanhoye.

Contact
10 place de l'Eglise
78110 Le Vésinet
Tél. 01 39 76 52 03
fax : 01 39 76 62 72

P. Nicolas Lelégard, curé
Dominique de la Vallée Poussin, diacre